Histoire de Madrid

Madrid Madrid : période musulmane (9ème siècle - 11ème siècle)
L'histoire de Madrid commence au 9ème siècle, bien plus tard que celle des villes wisigothiques et romaine Tolède et Séville. La géographie et la topographie de Madrid ont attiré les musulmans à la conquête de l'Espagne. Ils choisirent l'endroit où se trouve aujourd'hui le Palais Royal, lieu dominant la Sierra de Guadarrama, pour des raisons tactiques : la région était riche en ruisseaux et nappes phréatiques. Les Musulmans l'appelèrent "Mayrit" ou "Magerit" qui signifie "lit de rivière" ou "source". Mayrit étant proche de la capitale de l'époque, Tolède, les échanges commerciaux étaient plus simples.

Epoque chrétienne (11ème siècle - 16ème siècle)
Mayrit était une ville rurale exceptionnelle et a continué à l'être sous les Chrétiens. Alfonso VI prend la ville de Tolède et ses environs en 1085. A cette époque, les Musulmans continuent de construire la ville et les Juifs étaient tolérés mais contraints à vivre en dehors du centre ville, dans le quartier de Lavapiés.

Fillip II of Spain L'Age d'Or espagnol (fin 16ème siècle - 17èmes siècle)
L'histoire de Madrid a pris un tournent important en 1561 quand Philippe II décida d'implanter sa cour à Madrid. C'est ainsi que la capitale d'un empire naissant devient une ville sans cathédrale, sans université et sans presse écrite. La majorité des historiens explique la décision de Philippe par le fait que Madrid se trouvait en plein centre de la péninsule ibérique. Il se dit aussi qu'il a préféré Madrid parce que c'était un endroit neutre sans attaches régionales ou historiques, où il pouvait façonner le genre de capitale qu'il souhaitait. Quoi qu'il en soit, Madrid s'est rapidement vu sa population grandir par l'arrivée de personnes voulant subvenir aux besoins de la cour. En seulement 40 ans, la population de Madrid tripla.

La ville grandit très rapidement. Madrid commença à ressembler à une véritable capitale quand l'argent venant du Nouveau Monde afflua (quoique directement dans les mains des nobles). Le 17ème siècle fut marqué par l'âge d'or de la littérature et des arts avec l'arrivée d'auteurs comme Lope de Vega, Calderón de la Barca et Tirso de Molina, de romanciers comme Miguel de Cervantes et de peintre comme Diego Velazquez. Vous pourrez découvrir où ces grands noms ont vécu dans le quartier appelé aujourd'hui "Barrio de las Letras" sur notre page consacrée à Huertas.

Installation des Bourbons (18ème siècle - début 19ème siècle)
Le roi Charles III fut le premier à montrer un fort intérêt au rayonnement de Madrid pour arriver au même niveau que d'autres capitales européennes. Il entreprit un grand projet d'expansion inspiré par les idées du Siècle des Lumières et par l'élégance franco-italienne (voir architecture Madrid). En 1808, Napoléon installe son frère, Joseph Bonaparte, en tant que roi d'Espagne mais le peuple se rebelle. Beaucoup se souviendront du 2 mai 1808 comme le jour de l'insurrection marquant le début de l'histoire moderne de l'Espagne. Ce jour est aujourd'hui encore célébré lors des fêtes de Madrid Dos de Mayo.

Civil War of Spain

Instabilité, guerre civile et dictature (19ème siècle - 1975)
De 1814 jusqu'au début de la guerre civile en 1936, l'histoire de l'Espagne est marquée par de nombreux changements de gouvernement. Les Bourbons vont et viennent, des guerres de succession, 2 Républiques et 1 dictature ont lieu. En 1898, l'Espagne connaît une grosse crise identitaire lorsqu'elle perd l'une la dernière colonie de son ancien grand Empire : Cuba. La Grande Dépression des années 20 a également beaucoup fait souffrir le pays qui pendant des dizaines d'années a connu un continuel déclin économique jusqu'à finalement connaître la guerre civile. En 1936, le Front Populaire remporte les élections. C'est à ce moment que débute la guerre civile espagnole avec le soulèvement des militaires regroupés derrière Franco. Madrid tombe sous les nationalistes peu de temps après Barcelone en 1939. Le 1er avril, le général Franco proclame officiellement la fin de la guerre.

La dictature de Francisco Franco a été l'une des plus longues. Elle dura presque 40 ans, de 1939 à 1975. Les personnes de gauche étaient persécutées et le pays vivait sous la censure. Lorsque Franco ouvrit le pays au tourisme dans les années 60, Madrid connaissait déjà un boom démographique et de nombreuses constructions étaient en cour. La ville devint une métropole. Le 20ème siècle vit les populations rurales se diriger de plus en plus vers la capitale.

Madrid a été et est toujours une ville d'immigrés. C'est pourquoi il est si facile de s'y sentir très bien accueilli et intégré ( apprendre l'espagnol à Madrid est par conséquent un grand avantage !).

Madrid moderne
Quand Franco meurt en 1975, on entend le pays souffler un immense cri de soulagement et de libération. La fin de la censure a fait se développer une contre culture importante et le centre des activités était le quartier de Malasaña. Sachez-en plus sur ce mouvement qui a considérablement marqué les années 80, l'histoire et l'identité du pays tout entier ici : la Movida.